Recherche artistique

Do
Voie
Voix
et Résonances



Depuis 2008, la compagnie OeilduDo met en place des sessions de recherche artistique où se rencontrent comédiens, musiciens, danseurs.

 

Sans objectif de production,

Juste se nourrir, questionner, confronter, explorer, décentrer, expérimenter.

Hypothèses qui se tentent,

Luxe d'un temps non productif où l'enjeu n'est jamais de trouver

Mais d'où peuvent émerger sursauts et jaillissements.


Et chacun repart avec ses sensations, ses constats, une conscience souvent plus claire de ce qui s'est donné à voir et à entendre au plateau.


Curiositas

du 21 au 24 mars 2016
au CDN - Angers Pays de la Loire 

à partir de Portier de nuit


Du besoin impérieux de partir en recherche #2

 

du 13 au 17 octobre 2014
au Studio Daviers – Angers

De la parole au chant
à partir de "Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny" de B. Brecht / K. Weill


Du besoin impérieux de partir en recherche #1

 

du 4 au 8 novembre 2013 ,
au Studio Daviers – Angers

Lecture à haute voix

à partir de
« Ton sang qui me donnera de la force »
d'Eric Pessan

 

Chasser nos savoir-lire sur territoire de plateau

Ecouter les instincts qui valident 
Les corps et les odeurs
et les ouïes respirantes
Attraper les mots

au flair des bruissements

Traquer le Lire comme le gibier en fuite

- mais du point de vue du gibier -

A un nouvel espace se confronter

Espérer y trouver une liberté

 

Aux aguets soyons

Et de l'inconnu cherchons

VB


2008 à 2012

 


Exemples d'expérimentation : Laboratoire Théâtre et Musique

A partir d'extraits musicaux, de lignes graphiques et sonores, de partitions à colorier, d'actions en synchrèse, s'esquissent des improvisations, parfois chronométrées.

Quand le temps musical impose le rythme théâtral

Quand l'action résonne dans le son et le son dans l'action,

Avant, pendant, après,

Quand l'instrument de musique devient personnage

Quand 1 + 1 n'égale rien

Quand 1 + 1 accentue les codes au profit d'une distance amusée

Quand Chaplin, Haydn, Bartok ou Gershwin disent ce que les personnages ne savent pas encore

Et laisse respirer l'imaginaire